top of page

Elisa Jouannet

L'industrie du Yoga

Pour faire suite à l'article de la semaine dernière, j'aimerais étoffer mon propos.

Je suis souvent surprise - et blasée - de voir que lorsque je tape "Yoga" dans la barre de recherche de certains médias sociaux, je tombe sur des centaines de photos de corps (fins, blancs pour la plupart) dans des postures de gymnastes assez improbables.


Alors oui, le Yoga est organisé sur des principes dont certains abordent l'aspect corporel, charnel, sensuel de notre être. La dimension physique occupant une grande partie de nos quotidiens, il semble logique que nous en parlions n'est-ce pas ?

Sauf qu'à l'origine, aucune posture n'a été établie pour maigrir, renforcer, assouplir ou encore rajeunir le corps... le corps est un véhicule qu'il est sain d'entretenir, dans le but premier d'accéder à l'illumination, à la Conscience vraie de notre réalité spirituelle.

Et oui, ça peut sembler 'percher' mais le Yoga c'est ça, c'est pas juste du stretching entre copines deux jours par semaine... c'est un état d'etre, une croyance, une perception de la vie basée sur une spiritualité.

Pour tout vous dire, le Yoga est issu d'une religion est c'est peut-être là où les modes de pratiques actuels reviennent à la base : le côté dogmatique ! 'met ta jambe ici', 'tu devrais ressentir ceci dans cette posture', 'chassez vos idées négatives pour n'attirer que la joie', 'oula, va falloir réaligner tes chakras ma belle t'es toute down en ce moment' ou encore ' mais, ça se lève pas tôt les profs de yoga normalement' ? (sous-entendu nous sommes une espèce déterminée observée par des biologistes ayant déterminées nos modes de vie habituels). WTF ? Depuis quand pouvons-nous affirmer ce que quelqu'un d'autre ressent ? Depuis quand sommes-nous censé imposer certains alignements pour goûter à des états de conscience que, bien sûre, les élèves ne peuvent pas atteindre sans nous les profs ? (je n'irais pas jusqu'à dire qu'il faut coucher pour toucher la grâce mais bon... c'est fait ! et oui, c'est arrivé, les 'guru' dont les actions laissent à désirer).

En fait, le Yoga est devenu un dictate du bien-être qui fait vendre.

Des leggings, des bracelets, des tapis...

L'industrie du Yoga est telle qu'elle rapporte des milliards de dollars par an aux multinationales du marché mondial.


Mais qu'en est-il de l'essence ? De l'intention de base ? Qu'en est-il de la liberté d'être et d'expression de chaque individu incarné ? Peut-être suis-je une utopiste que de croire qu'un chemin de libération qu'est le Yoga pourrait simplement nous 'servir' à nous libérer plutôt qu'à montrer les supers postures qu'on a appris en janvier !?


Mhmh... Alors oui, peut-être ma psyché a-t-elle besoin d'un 'méchant' pour se sentir dans le juste ? Peut-être ma colère de ne pas être vue ou d'avoir autant de succès que d'autres femmes montrant leurs corps en bikini à Bali me rend aigre ?

J'explore. J'apprends. Je prends conscience.

Et surtout j'aspire à ce que l'abondance que nous méritons TOUS.TES vienne à nous en rendant grâce et hommage à ces riches enseignements ! Voilà tout


Namasté <3

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page