top of page

Elisa Jouannet

Yoga & Justice environnementale

Qu'est-ce que la Justice environnementale ?

Quel rapport avec le Yoga ?

Pourquoi une pratique spirituelle devrait-elle être associée au politique ?


Je peux imaginer que ces questionnements vous traversent l'esprit en lisant ce titre. Pour celles et ceux qui me connaissent, vous savez que l'activisme et ma vision politisée du yoga sont partie intégrante de ma vie. Pour les autres... quelques explications! :)


Bien qu'il soit aujourd'hui largement commercialisé, utilisé pour maigrir, affiner, tonifier, assouplir et encore apaiser les tensions pour ensuite vite retourner travailler, le yoga est quand même, à l'origine, une religion. Une religion basée sur des dogmes, des rites et croyances menant l'être humain à la libération de la souffrance... lorsqu'il aura enfin quitté son corps pour atteindre Moksha. Oui, oui, le paradis des yogis!

A l'époque (plusieurs milliers d'années, pas de date précise) le but du yoga n'était pas du tout de réaliser son potentiel à travers le développement personnel, mais plutôt d'oublier son individualité pour fusionner avec l'énergie vitale, omniprésente, Brahman. Vous imaginez bien que les leggings de marque et la cellulite, à cette époque, on s'en foutait bien.

Mais depuis, d'année en année, parce que le système et les sociétés humaines se sont organisées autour de valeurs surtout mercantiles, superficielles et élitistes, le yoga n'a pas dérogé à la règle : il est devenu un outil de fitness pour sculpter son corps selon une norme bien précise et être "zen" en tout circonstance (oui, oui, même si ton patron te harcèle, faut lâcher prise, t'inquiète)...

Bon, toute pratique est amenée à évoluer, à se réactualiser pour être comprise et utilisable par ses contemporains, mais parfois je me dis que là, quand même, on a oublié le yoga, dans le yoga d'aujourd'hui.


Pourtant, il existe des manières de le pratiquer et de l'enseigner qui favorisent la conscience, l'intégrité, le déconditionnement et la justice (sociale, économique, environnementale). Loin de vouloir quitter son enveloppe charnelle pour fusionner avec le divin, il me semble enrichissant de considérer la vie comme divine, comme merveilleuse et comme méritant de prospérer dans le respect de tous.tes, humain.es et non-humain.e.s! et c'est là que je fais le lien entre yoga et justice environnementale.

D'abord parce que croire l'humain au-dessus du reste est une erreur qui nous vaut aujourd'hui une crise climatique sans précédent. Et puis parce que revenir à des concepts d'unité et d'amour universel peuvent nous aider à réajuster nos décisions, à changer nos systèmes pour amener davantage d'équité, d'équilibre, de justesse.


Protéger nos semblables d'oppressions sociales, économiques, raciales ou liées au genre, c'est du Yoga.

Protéger la vie, le règne animal et végétal pas seulement pour mieux en tirer profit mais parce que chaque existence mérite la liberté, c'est du Yoga.

Yoga veut dire Unir. Alors cessons de nous croire séparés du vivant, séparés les un.es les autres par des frontières administratives et des croyances dogmatiques ou des normes destructives. Revenons au yoga par le yoga, revenons à l'unité par la conscience qu'au fond, malgré nos différences (de forme, taille, âge, condition socio-économique, langue, couleur de peau, genre...), nous sommes pareil.lles, nous sommes la même chose!

Nous sommes UN.



Bonzonino production

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page